Une question écrite plane sur la tête de Denis Kadima !

0
488

Le fait que la Commission électorale nationale indépendante-CENI-, ait décidé de reporter sine die les élections des bourgmestres et bourgmestres adjoints, en arguant des raisons liées aux contraintes financières n’a pas du tout été approuvé par beaucoup.

Pour preuve, ce cas a préoccupé au haut point, le député national Jean Louis Kalamba Ngindu qui, le 17 juin 2024, a adressée une correspondance au président de l’Assemblée nationale pour solliciter qu’une Question écrite soit adressée au président de la CENI avec ampliation aux ministres de l’Intérieur. Budget et Finances, avec pour objectif : “Pourquoi la CENI reporte-t-elle, pour contraintes financières, les susdites élections en dépit des financements reçus du gouvernement et les cautions versées par les candidats auxdites élections ? Que la CENI nous fasse l’état des lieux des financements reçus du Trésor public ainsi que celui des cautions payées par les candidats à hauteur de 760.000 FC pour les candidats bourgmestres et bourgmestres adjoints, 500.000 FC pour les candidats conseillers urbains”.