Patrick Muyaya aux élèves du collège Marcellin Mobateli :: “Nous avons tous l’obligation de veiller sur notre superficie et nos ressources naturelles”

0
22

Le ministre de la Communication et médias Patrick Muyaya a pris part à la journée porte-ouverte organisée ce samedi 13 avril 2024 par la direction du collège Marcelin Mobateli dans la commune de Ngaliema à Kinshasa.

À travers l’élève Samuela Baka, l’école a dénoncé l’agression dont est victime la République Démocratique du Congo dans sa partie orientale depuis le genocide rwandais en avril 1994. « Excellence, nous profitons de cette occasion, pour vous remercier de vive voix en votre qualité de combattant inlassable qui ne cesse d’utiliser l’arme redoutable, la communication, lors de vos multiples briefings et autres sorties médiatiques pour dénoncer haut et fort l’agression injustement imposé à chère Patrie la RDC, par un pays voisin, nous citons: le Rwanda, qui convoite sans ambages nos ressources tant humaines que matérielles dont notre pays bénéficie depuis la nuit de temps. Nous, élèves du CS Marcellin Mobateli désapprouvons littéralement l’approche diplomatique que cet agresseur sans coeur, le Rwanda, qui contredit non seulement les recommandations, mais aussi prive des milliers d’enfants d’aller à l’école pour la formation d’une nouvelle élite », a déclaré le porte-parole des élèves.
Lors de sa prise de parole, le ministre a salué le courage des élèves de cette école privée catholique située à l’ouest de Kinshasa qui suit avec attention son travail et l’actualité du pays. Il a, succinctement présenté l’insécurité orchestrée par le Rwanda à travers son Président Paul Kagame dans la province du Nord-Kivu depuis son arrivée au pouvoir, il y a près de trente ans.
À cette occasion, il a invité les élèves à rester connectés sur l’actualité et la culture générale du pays, et à ne pas hésiter à intégrer dans le futur, la police, les forces armées de la République et d’autres services spéciaux pour protéger et défendre nos frontières nationales. « Nous n’avons pas un autre pays à part celui-ci. Nous avons tous l’obligation de veiller sur notre superficie et nos ressources naturelles », a dit le ministre.
Toujours heureux de partager quelques heures avec la jeunesse, le ministre Patrick Muyaya a improvisé un concours sur la culture pour évaluer le niveau des élèves du collège Marcelin Mobateli. Il a sélectionné dans la foulée une vingtaine d’élèves et les a questionnés sur le nombre de provinces et chefs-lieux de notre pays, mais aussi sur l’hymne national. Intelligents, ces élèves ont valablement défendu leur école et le ministre leur a promis un passage dans l’une des émissions culturelles ou scientifique ou encore d’actualités de la radio télévision nationale congolaise (RTNC) pour qu’ils démontrent à la face du monde de quoi ils capables.
Pour clore son passage dans cet établissement scolaire, le ministre a visité la salle d’informatique, la bibliothèque et les différentes réalisations des élèves de toutes les sections. Il les a invités à prier pour eux-mêmes, leurs parents, les enseignants et les responsables de l’école, mais également des policiers, militaires et autres agents de sécurité du pays.
Notons que cette journée porte-ouverte dans cette école mariste consistait à inviter les parents à visiter l’école, surtout quelques réalisations des élèves en chimie, physique, informatique et autres. Les parents qui ont répondu présents à cette invitation de l’école ont apprécié cette initiative et ont souhaité que cela se reproduise pour inciter ou stimuler les élèves à parler en public sur leurs productions et sur les différentes questions du pays.
À 11 ans d’existence, le collège Marcelin Mobateli ne prône que le savoir-vivre, le savoir-être et le savoir-faire, et ne jure que sur le bon encadrement intégral de la jeunesse. Elle a, en son sein, les sections Scientifique, Littéraire, Commerciale & Informatique.

*Cellule de communication*