Nouveaux défis pour le nouveau gouvernement: pour Patrick Muyaya, il est question de consolider les acquis !

0
12

Reçu par Jean Marie Kasamba dans l’émission JMK Today sur Télé 50, le ministre de la Communication et Médias, Patrick MUYAYA a eu des mots justes pour décliner les défis qui attendent le gouvernement Suminwa qui venait d’être validé par l’Assemblée Nationale, non sans avoir commencé par remercier le chef de l’Etat Félix Tshisekedi et la Première ministre Judith Suminwa Tuluka pour la confiance placée en lui. C’est une marque d’honneur et un privilège, a reconnu Patrick Muyaya en soulignant être conscient des charges qui l’attendent et c’est ce qui va le pousser à donner le meilleur de lui-même.

“C’est l’esprit impulsé du reste par leur capitaine qui est la Première ministre Judith Suminwa Tuluka et le coach qui est le chef de l’Etat Félix Tshisekedi qui leur ont donné des orientations précises à suivre et comment ils doivent fonctionner et être en contact avec la nation congolaise. “C’est un sentiment de responsabilité qui nous anime tous, les membres du Gouvernement et nous donnerons le meilleur de nous-mêmes pour nous assurer que nous contribuons au développement du pays”, a confié Patrick Muyaya que JMK a donné pour incarner le nouvel élan du gouvernement après avoir fait rêver les Congolais pendant la campagne électorale.
Mais qu’est-ce qui aurait milité en faveur de la reconduction de Muyaya au sein du nouveau gouvernement ? À cette préoccupation du présentateur de l’émission, le ministre que l’humilité colle à la peau, a manqué de réponse en disant que c’est une question qu’il faut poser au président de la République et à la Première ministre car, il ne considère pas avoir des mérites particuliers pour ce faire avant de préciser qu’il n’a pas fait le travail tout seul, mais en équipe. Il a cité à titre d’exemple le programme Briefing qui nécéssitait la préparation, en amont, avec ses collègues ministres des secteurs qui étaient concernés par les sujets traités.
“Nous n’aurions pas cette dynamique si nous n’avions pas bénéficié de l’accompagnement du chef de l’Etat qui nous avait l’honneur de venir au Briefing, tout comme l’accompagnement du Premier ministre Sama Lukonde. Je crois qu’à ce niveau là, nous avons réussi à faire ce que personne n’avait fait avant nous, en rendant le devoir de redevabilité, une obligation, une responsabilité et nous en avons été le médiateur”, se réjouit-il en promettant qu’il y a encore d’autres initiatives qu’il va lancer bientôt et qui permettront aux Congolais d’appréhender les actions du gouvernement.
“Nous sommes animé aujourd’hui de plus de détermination pour encore consolider les acquis comme cela a été promis pendant la campagne électorale et les Congolais ont fait, à 70 %, le choix de la consolidation”, a-t-il fait savoir en savourant le plaisir d’être retenu parmi ceux qui vont accompagner le chef de l’Etat Tshisekedi dans cette mission.
Parlant des six axes du programme du gouvernement Suminwa, Patrick Muyaya a souligné que c’est un résumé du travail qui doit être fait au cours des cinq prochaines années, il s’agit des engagements pris par le président de la République et présentés à l’Assemblée nationale par la Première ministre dans le programme du gouvernement et répondent à des impératifs : l’emploi est la première priorité des Congolais selon un sondage mené à l’époque, l’amélioration du pouvoir d’achat, la sécurité et la diversification de l’économie, l’accès aux services de base… Muyaya a fait savoir que la Première ministre ayant été ministre du Plan, a une idée précise de cet état de choses et c’est dans une dynamique de continuité repartie en fonction des priorités à satisfaire et listées par les Congolais.
En terme du social, les priorités sont partout, lui a rappelé JMK en parlant de la création d’emplois avec l’entreunariat, comment le gouvernement va s’y prendre, sans oublier la territoriale, l’agriculturequidoitreprendre sa place pourmettre un frein à l’exode rural…, des exemples parmitantd’autres ?
Les problèmes du quotidien constituent la préoccupation, a dit le ministre en notant que s’il est vrai que les priorités sont multiples, il est aussi vrai qu’il faut savoir par où commencer et l’avantage est que les bases sont déjà jetées avec le programme des 145 Territoires qui, a souligné Patrick Muyaya, est intégrateur dans la mesure où, il y a un volet concernant les routes, d’autres axés aux écoles qui sont construites par milliers, des centres de santé, bâtiments administratifs… “L’enjeu que nous avons c’est la présence de l’État”, a affirmé le ministre en avouant que le financement du programme des 145 Territoires est un problème déjà réglé. L’aspect lié à la promiscuité dans laquelle vivent les populations a été soulevé et Muyaya l’a reconnu en relevant la toute première sortie de la Première ministre à Bukavu pour consoler et assister les populations frappées par des incendies et les problèmes qui se posent à nos villes ont été découvertes à cette occasion-là. L’innovation dans ce gouvernement, c’est l’existence d’un ministre délégué aux villes. C’est une réponse structurelle dans un contexte où l’on a construit des villes vaille que vaille, a dit le ministre.
La désinformation est une des ménaces qui est à combattre, selon les dires du ministre et il y a besoin d’ouvrir la Rtnc sur toutes les 26 provinces du pays à cet effet et l’éveil patriotique est aussi envisagé pour le raviver dans le chef des Congolais. Plusieurs points ont été passés au peigne fin dans ce programme et Patrick Muyaya a su tirer son épingle du jeu par la maîtrise des sujets abordés.

Le Journal