Fridolin AMBONGO procède aux nominations et affectations

0
426

Excellences Messeigneurs les évêques,
Mes Chers Diocésains et Diocésaines,

ACCUEIL ET SALUTATION

1. Avec un cœur plein de joie et de reconnaissance envers Dieu, je vous accueille et vous salue tous et toutes avec affection, dans cette église cathédrale, où nous sommes réunis pour l´ouverture solennelle de l’Année pastorale 2023-2024. En offrant ce saint sacrifice de la messe, je rends grâce à Dieu qui nous a conduits et comblés d´innombrables grâces tout au long de l´exercice pastoral 2022-2023. En même temps, je confie à sa bienveillance la nouvelle Année pastorale qui s´ouvre aujourd´hui. Que son Esprit remplisse nos esprits de sa clarté et nos cœurs de sa charité !

2. Comme vous le savez si bien, l´année pastorale 2022-2023 a été notamment marquée par le mémorable voyage apostolique du Pape François dans notre pays. Au cours de la même année, nous avons aussi reçu l´annonce joyeuse de la nomination de deux nouveaux évêques auxiliaires de Kinshasa et célébré leur ordination épiscopale. Il s´agit de leurs Excellences Mgr Édouard TSIMBA et Mgr Edouard ISANGO que j´accueille, une fois de plus, chaleureusement et fraternellement dans l´Archidiocèse de Kinshasa.

3. Excellences, mes chers Diocésains et Diocésaines, en pareille circonstance, j’ai l’habitude de prononcer un discours à deux volets. Le premier volet portera sur le bilan des activités pastorales de l’année précédente. Etant donné que cet aspect a fait largement objet de nos échanges au cours du dernier Conseil Pastoral tenu le 14 septembre 2023, à la Paroisse St Jean-Paul II, je rappellerai ici seulement quelques points saillants qui ont marqué l´année pastorale 2022-2023. Le second volet sera consacré aux orientations et perspectives pastorales pour la nouvelle année 2023-2024. Mais avant de m´y étendre, je vous convie à une brève méditation de la Parole de Dieu que nous venons d´écouter attentivement.

PAROLE DE DIEU

4. Dans la première lecture tirée de la Première lettre de Saint Paul Apôtre à Timothée, St Paul nous rappelle le devoir de la prière chrétienne en faveur des personnalités en situation de responsabilité, des gouvernants pour qu´ils nous assurent des conditions de vie sereine et digne. Ce devoir de prier pour eux incombe à chacun et chacune de nous. Il nous met en face du seul Dieu véritable et de son Fils Jésus, l´unique médiateur entre Dieu et les hommes. Prions ainsi en hommes et femmes de foi, en ayant dans nos cœurs des intentions pures et sur nos lèvres des paroles de bénédiction et d’action de grâce.

5. Dans l´Evangile, c´est la thématique de la foi qui est de nouveau mise en relief. En effet, Jésus fait l´éloge de la foi exemplaire et admirable d´un centurion de l´armée romaine, donc d´un païen. Celui-ci supplie Jésus de guérir son serviteur qui est malade. Il le fait avec une foi et une humilité qui forcent l´admiration de Jésus. Ce dernier déclare à l´attention des foules` : « Je vous le dis, même en Israël, je n´ai pas trouvé une telle foi ». Demandons pour nous-même la grâce d´une telle confiance en Dieu et la grâce de la prière humble. Dieu réalisera en nous des merveilles bien-au-delà de notre espérance.

BREF REGARD SUR L’ANNEE 2022-2023
Remerciements

6. Excellences, frères et sœurs dans le Seigneur, revenant à l´année pastorale 2022-2023, je voudrais avant toute chose vous exprimer ma profonde gratitude pour les efforts consentis par les uns et les autres dans l’accomplissement de la tâche qui nous est commune et dans l´exécution de nos prévisions pastorales.

7. Dans l’ensemble, l´année pastorale 2022-2023 a été riche en événements, mais aussi éprouvant, en termes de temps et d’énergie pour l’organisation des activités pastorales. Grâce à l’implication de toutes les structures diocésaines, de chacun et de chacune de vous, nous avons vécu ensemble une bonne année pastorale 2022-2023 dont le thème était : « Pour une église qui s´auto-évangélise et évangile en profondeur ».

8. Tout en remerciant l´Abbé Aloïs Konde et toute l´équipe du Centre Diocésain de Pastorale Lindonge ainsi que les Curés-Doyens, les Prêtres, les Consacrés Religieux et Religieuses bref tous les agents pastoraux pour le travail abattu l’Année pastorale dernière, je demande en particulier au bureau du Centre Diocésain de pastorale Lindonge de parfaire son travail et surtout de vider tous les litiges et contentieux qui persistent encore, notamment le dossier relatif au renouvellement de mandat et élections de nouveaux responsable des commissions.

9. Par ailleurs, je retiens aussi de cette année les tristes et tragiques événements dans le territoire de Kwamounth, qui m´ont amené à effectuer une double visite pastorale auprès de nos frères et sœurs sinistrés pour m´imprégner de la réalité qu´ils vivent. Je voudrais ici souligner la contribution de la Diaconie Diocésaine dans le soulagement des souffrances des victimes de ce conflit. En effet, grâce à un projet soutenu par Caritas LINZ en janvier 2023, les élèves de 12 écoles conventionnées Catholiques à Kwamouth ont bénéficié d’un don de kits scolaires. Je remercie également l’Union Européenne par le biais de la Caritas Belgique qui, en collaboration avec la Diaconie Diocésaine, assistera jusqu’au mois de décembre 2023, les déplacés de cette crise sur l’axe Menkao-Munsiene. Pour l’instant, la Commission Justice et Paix est en train d’effectuer un travail de cohésion et de sensibilisation en vue de la consolidation de la paix. Mais il y a eu aussi des événements heureux tels que le voyage apostolique du Pape François en RD Congo et la nomination de deux nouveaux évêques auxiliaires de Kinshasa,

LES ORIENTATIONS PASTORALES 2023-2024 :
Excellences,
Mes Chers Diocésains et Diocésaines,

10. Dans Options et Directives pastorales de l’archidiocèse de Kinshasa, un programme quinquennal, spécialement dans la troisième section consacrée aux Structures pastorales, j´ai levé l´option : « de faire de l’Archidiocèse de Kinshasa une Eglise dotée des structures efficaces et fonctionnelles pour répondre aux défis de son temps ». Le thème de la nouvelle année pastorale, avec ses axes prioritaires, entend donc consacrer le lien entre les structures pastorales diocésaines et le travail d’évangélisation.
Thème de la nouvelle année pastorale 2023-2024
« STRUCTURES ET INFRASTRUCTURES DIOCESAINES AU
SERVICE DE L’EVANGELISATION.» Comme je viens de le dire, ce thème inspire quelques axes prioritaires pour la concrétisation du projet pastoral diocésain contenu dans la troisième section des Options et Directives pastorales de l’archidiocèse de Kinshasa.

Axes prioritaires
11. Afin de permettre aux différents secteurs de la vie pastorale de matérialiser ce projet pastoral, j´attire notre attention sur des points suivants à considérer comme des axes prioritaires :
• Les structures pastorales d’animation fortes. (les
Commissions, mouvements et groupes à charisme propre)
• Les Infrastructures diocésaines fiables (les bâtiments ecclésiastiques : églises, cures et autres) ;
• La vocation d’animation pastorale du CDPL ;
• La phase Ad Experimentum des documents de réforme déjà produits.
• La célébration du 70e anniversaire de l’implantation du mouvement de la LEGION DE MARIE dans l’archidiocèse de Kinshasa.

Recommandations et orientations

12. Pour ce faire, je recommande et fixe les orientations ci-après :
a. Au Centre Diocésain de Pastorale Lindonge

– Avec le renouvèlement du mandat des agents pastoraux laïcs, qui constitue une tâche urgente á remplir dans de bonnes conditions, de veiller sur une bonne gestion de compétence des animateurs des structures d’animation pastorale du diocèse ;
– de procéder à l’inventaire de tous les biens ecclésiastiques que possèdent les commissions, groupes et mouvements à charisme propre et d’en communiquer les résultats au bureau diocésain des patrimoines, pour enregistrement dans les patrimoines communs ;

– de finaliser le travail d’élaboration de tous les documents de réforme devant régir le fonctionnement de différentes structures d’animation pastorale et de les présenter, en temps opportun, au conseil pastoral diocésain pour examen et adoption ;

– de mettre à la disposition de la base (les paroisses et groupes) pour application « ad experimentum », tous les documents de réforme pour plus de fiabilité avant leur étude et adoption définitive par le conseil pastoral diocésain ;

b. Aux bureaux des conseils pastoral et presbytéral diocésains

13. Etant donné les nombreuses mutations connues ces deux dernières années, mutations consécutives aux affectations des agents pastoraux consacrés ainsi qu’au renouvellement des animateurs laïcs des commissions, mouvements et groupes à charisme propre, je demande la mise à jour des listes des membres de ces structures canoniques et de leurs bureaux exécutifs.
c. Aux curés des paroisses

– D’animer leurs fidèles en organisant des cours bibliques de base, de doctrine sociale de l’église, de catéchèse et de liturgie, et d’en faire le suivi régulier ;
– De créer et rendre opérationnelles non seulement les structures canoniques, telles que le Conseil paroissial et le Conseil pour les affaires économiques, mais aussi et surtout de travailler avec les laïcs dans le respect des principes de subsidiarité, de synodalité et communion afin de rendre solides ces structures et de renforcer le sens de responsabilité chez les laïcs ;
– De procéder à la rénovation des infrastructures pastorales paroissiales, en collaboration avec le bureau diocésain de projets et le bureau diocésain des patrimoines ;
– Par souci d’infrastructures fiables, de ne rien entamer en matière de construction, sans présentation préalable à l’Archevêque et approbation par celui-ci, du plan de masse des projets durables de la paroisse.
– Et particulièrement aux curés-doyens, de prendre davantage conscience de leurs obligations et droits conformément au droit canonique et de s´en acquitter avec compétence et dévouement. Ils doivent assumer leur office vicarial de coordination, de contrôle, d’inspection et de vigilance dans leurs juridictions.

d. Aux responsables laïcs animateurs des commissions, groupes et mouvements

– De procéder à la déclaration des patrimoines appartenant au diocèse pour le compte de leurs structures respectives et d’en faire l’inventaire et l’évaluation à la fin de chaque année au directeur du CDPL ;

– De veiller à ne pas asphyxier les membres de leurs structures avec des demandes d’argent non motivée ni justifiée. A ce sujet, comme je l’ai indiqué dans les « Options et Directives » : en dehors des contributions traditionnelles pour le fonctionnement ordinaire des structures, aucune commission ni mouvement ni groupe au niveau décanal et au niveau diocésain ne peut solliciter l’aide financière des paroisses ou des fidèles sans l’autorisation de l’Archevêque à travers ses services compétents;
e. À la commission Justice et paix

– En cette année électorale pour une nouvelle mandature politique dans notre pays, de porter une attention particulière sur l’engagement sociopolitique des fidèles en collaboration avec les structures comme le CALCC, les Intellectuels, les communications sociales et autres. Aussi d´ accompagner les fidèles et les personnes de bonne volonté dans leurs efforts de la cohésion sociale pour un vivre ensemble harmonieux (la prévention des conflits, la réconciliation des peuples et la protection de l’environnement)
f. Pour la Session Bon Pasteur 2023-2024, qui inaugure la rentrée pastorale dans notre diocèse,
A l’heure de la réforme au niveau de l’Eglise universelle et même locale de Kinshasa, d’exploiter le document romain la constitution apostolique « Praedicate Evangelium » et aussi « l’Accord-cadre» signé entre l’État congolais et le Siège Apostolique.
g. Pour la Session BOYEI BOLAMU, en vue de l’Insertion pastorale de nouveaux missionnaires,

– Afin de faire face aux difficultés rencontrées les deux précédentes années sur la tenue de cette session, la session BOYEI BOLAMU sera organisée cette année conjointement par le Centre Diocésain de Pastorale Lindonge et la COSUMA et restera ouverte à tous les missionnaires désireux de s’informer et de se former. Pour cette année, elle portera sur un thème allant dans le sens du thème de l’année pastorale ci-dessus énoncé, que le CDPL aura choisi.

CONCLUSION
Excellences, mes chers Diocésains et Diocésaines,

14. En vous réitérant toute ma gratitude pour le travail réalisé au cours de l´exercice 2022-2023, je vous exhorte à apporter une attention soutenue aux prévisions pastorales de cette année nouvelle qui s’ouvre officiellement aujourd’hui et qui sera notamment marquée par la célébration solennelle du 70e anniversaire de l’implantation du mouvement de la LEGION DE MARIE dans l’archidiocèse de Kinshasa. A cet effet, j’invite d’ores et déjà le bureau diocésain dudit mouvement à tout mettre en œuvre pour une célébration diocésaine digne de l’événement.

15. Puisse la Bienheureuse Vierge Marie, Notre Dame du Congo, nous obtenir de son Fils, le Seigneur Jésus, la grâce d´une fructueuse année pastorale 2023-2024 sous le thème de : «Structures et Infrastructures diocésaines au service de l’évangélisation».
Amen.

DECRET PORTANT AFFECTATION DES STAGIAIRES EN PAROISSES DECRET PORTANT PROVISION DES OFFICES ECCLESIASTIQUES