Sud Ubangi : Jean Lucien Bussa dote Budjala et Gemena des stades modernes

0
183

La province du Sud Ubangi est doté de deux stades grâce à Jean Lucien Bussa. Il s’agit du stade de Budjala et celui de Gemena.

Sous l’impulsion et l’appui du chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le ministre du Commerce Extérieur Jean Lucien Bussa a su mobiliser des fonds pour l’érection d’un stade moderne certifié par la FIFA dans le territoire de Budjala. Ce site sportif est appelé à inciter les jeunes à se lancer dans les sports au lieu de se limiter à l’agriculture ou à la chasse au gibier. Ce stade qui va désormais faire la fierté de la province en abritant des compétitions nationales et internationales, et dont les travaux touchent à sa fin selon des sources proche du ministre Jean Lucien Bussa, sera inauguré au moi s d’octobre prochain. Les habitants de la province du Sud Ubangui, particulièrement ceux de Budj ala et des environs ont émis le vœu de voir au jour de l’inauguration de ce stade, la présence physique du président de la République Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui leur a redonné l’espoir d’une vie meilleure à l’avenir.
Ces habitants forestiers ont commencé à voir pour la première fois depuis plus de trois décennies passées, des travaux de construction des infrastructures de base devant développer la province, telles que les routes, les hôpitaux ou encore des stades comme celui de Budjala et de Gemena qui porte le nom de papa Movoto, le frère aîné du défunt deuxième président de la République, le maréchal Mobutu Sese Seko.
Papa Movoto demeure un patriarche qu’on peut immortaliser à cause de ses bonnes empreintes indélébiles d’un homme qui fut toujours attaché à la jeunesse et encourager les jeunes à se lancer au football.
Parmi les activités sportives attendues de ces deux stades construits avec coeur par l’un des dignes fils du terroir, l’on compte le football, l’athlétisme, les luttes traditionnelles et modernes, le volleyball et la boxe, à en croire nos sources.
Avant que les grandes choses arrivent selon les promesses du chef de l’Etat d’offrir à chaque pro vince de la République, des infrastructures sportives à la trempe de celles construites à l’occasion de l’organisation des neuvième jeux de la francophonie à Kinshasa, un avant gout de ces réalisations est sans l’ombre de moindre doute, ces stades qui vont décomplexer les jeunes de Budjala et de Gemena, et recréer les génies congolais cachés en eux.

Cet acte rapproche davantage les je unes de leurs leaders charismatiques, à savoir: Jean Lucien Bussa Tongba et le chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo à qui l’on réserve un vote tous azimuts.

Rédaction