Face à l’irresponsabilité des ténors de l’USN, Fatshi tape du poing sur la table et menace de dissoudre l’Assemblée nationale !

0
21

Les députés nationaux membres de l’Union sacrée de la Nation ( USN) ont été rappelés à l’ordre par le Président de la République démocratique du Congo, menaçant de dissoudre l’Assemblée nationale si les tumultes politiques actuels autour des postes du bureau définitif persistent, au cours d’une causerie morale à Kinshasa, rapporte l’Agence congolaise de presse qui précise que le chef de l’Etat a été clair : « Je n’hésiterai pas à dissoudre l’Assemblée nationale et renvoyer tout le monde à de nouvelles élections si ces mauvaises pratiques persistent », a dit Félix Tshisekedi aux 406 députés nationaux et une quarantaine des chefs de regroupements politiques de sa plateforme politique.

« Nous devons faire de ces défis nos priorités ; j’appelle à l’éveil de votre conscience collective », a souligné Tshisekedi en faisant allusion aux principaux défis qui attendent cette 4ème législature notamment, « les réponses aux questions sécuritaires, sociales et de l’emploi des jeunes », renseigne la source qui indique qu’au cours de la même rencontre, Félix Tshisekedi a invité ces ténor de la majorité parlementaire à l’Assemblée nationale à privilégier les intérêts de la Nation impatiente de vivre un changement social, avant de fustiger les anti-valeurs constatées au cours des législatures précédentes.
A l’issue de cet entretien avec le Président Félix Tshisekedi, l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale initialement prévue le 18 mai a été reportée à une date ultérieure, en attendant la recomposition du ticket de la majorité parlementaire aux postes du bureau définitif de l’Assemblée nationale à la base des discordances. Le Président du bureau provisoire de la Chambre basse du Parlement, Christophe Mboso, a salué cette recommandation du Président de la République avant d’annoncer le report de l’élection qui était initialement prévue samedi.
Le Chef de l’État a, en effet, recommandé que cette liste soit revue et corrigée en tenant compte notamment de « la représentativité de la Grande Orientale forte d’une soixantaine d’élus nationaux », en plus de celle de la femme, note l’ACP. En sa qualité de Chef de la majorité, le Président Tshisekedi a enjoint les six membres du présidium à « se concerter dès samedi avec les chefs des regroupements politiques, afin de revoir le ticket du bureau définitif de l’Assemblée nationale. A l’issue d’une réunion du présidium de l’USN, cinq candidats ont été choisis pour s’ajouter à Vital Kamerhe, candidat président de l’Assemblée nationale désigné à l’issue des primaires de la plateforme. Il avait battu ses concurrents, à savoir Mboso et Bahati. Il sied de retenir que, non content de la méthode des membres du présidium, des contestations se sont multipliées dans le camp de près de la moitié des membres, mettant en péril la sérénité de l’Union sacrée, comme l’a rappelé la source. 

Le Journal