Dans son discours aux Nations-Unies: Félix Tshisekedi confirme la tenue des élections en décembre

0
25

Du haut de la tribune de la 78 ème Assemblée générale des Nations-Unies, le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a rassuré la communauté internationale sur la tenue des élections générales prévues en décembre prochain dans son pays.

Contrairement aux rumeurs sur un prétendu dialogue avant la tenue des élections, le chef de l’État congolais a plutôt assuré aux Nations-Unies que toutes les dispositions sont prises pour assurer la transparence, l’inclusivité, l’égalité des chances et la crédibilité des prochains scrutins. 

Félix Tshisekedi a également révélé que des invitations ont été déjà lancées aux institutions internationales et organisations non gouvernementales spécialisées en la matière pour mandater leurs missions d’observation électorale pour accompagner le processus et aider l’Etat congolais à consolider sa jeune démocratie.

« Pour conclure, je voudrais confirmer une fois de plus qu’à la fin de
cette année des élections générales seront organisées en République démocratique du Congo dans les institutions à mandat électif jusqu’au niveau des communes. En vue de garantir leur succès, toutes les parties impliquées se mobilisent activement. La Commission Électorale Nationale Indépendante, la CENI a déjà convoqué le corps électoral et publié les listes des candidats pour les législatives nationales et provinciales et les municipales. Des dispositions sont
prises pour assurer la transparence, l’inclusivité, l’égalité des
chances et la crédibilité des prochains scrutins.
Des invitations ont été déjà lancées aux institutions internationales
et organisations non gouvernementales spécialisées en la matière pour mandater leurs missions d’observation électorale afin d’accompagner le processus et d’aider l’État congolais à consolider sa jeune démocratie.
L’ONU est invitée aussi à y jouer un rôle important par ses institutions spécialisées. Le Gouvernement congolais remercie déjà celles des institutions et ONG invitées qui sont déjà à
pied d’œuvre », a déclaré Félix Tshisekedi.

Le Journal