ARSP : la société SANDVIK DRC désormais éligible à la sous-traitance après l’ouverture de son capital aux congolais

0
31

C’est en vertu de l’application de l’article 6 de la Loi numéro 17/001 du 08 février 2017 portant règles applicables à la sous-traitance dans le secteur privé que la société Sandvik internationale vient d’ouvrir son capital à un congolais , personne physique qui désormais détient désormais 51% de parts sociales dans la filiale de cette entreprise dénommée « SANDVIK DRC ».

Cette acquisition des parts par Monsieur Jean Sylver DUGA un citoyen congolais est une conséquence directe de l’appel à la conformité à la Loi sur la sous-traitance lancé par le Directeur Général de L’ARSP et ses collaborateurs afin de matérialiser la vision du Chef de l’État portant sur la création des riches congolais à travers les activités de la sous-traitance.

Ce processus a été suivi de près par l’ARSP en tant qu’autorité chargée de réguler le secteur .

« Pour se conformer à la Loi sur la sous-traitance, la société SANDVIK INTERNATIONALE s’est engagée à ouvrir son capital social afin de s’associer à un entrepreneur congolais et ceci est fait conformement au code de conduite de sandvik internationale . Pour ce faire , après approbation des autorités de régulation (ARSP) , la société SANDVIK DRC remplit les conditions exigées par la Loi pour exercer les activités de la sous-traitance en RDC. Après signature du document, l’entreprise devient éligible à l’exercice de la sous-traitance en RDC  » a déclaré à la presse Monsieur Guillaume FERUZI Directeur en charge du Contrôleur au sein de l’ARSP .
Au cours de la cérémonie de la signature du protocole d’accord entre Sandvik Group représenté par Mr George Wilson et leur nouveau partenaire Mr jean sylver Duga, le DG de l’Arsp Miguel kashal a lancé à nouveau un appel à la conformité en direction des sociétés qui exercent encore les activités de la sous- traitance en RDC en toute illégalité

« il avait des problèmes vis-à-vis des sociétés principales qui exigeaient l’attestation de l’ARSP et pour l’avoir, il fallait la présence des nationaux ( des congolais personnes physiques) . La société SANDVIK DRC est désormais éligible en RDC. » a déclaré pour sa part le DG de l’ARSP et d’ajouter :
« Je lance un message aux autres sociétés internationales qui se sont implantées en RDC de pouvoir faire comme le groupe SANDVIK DRC. L’État congolais n’exclut pas les investissements étrangers.D’ailleurs le Chef de l’État l’encourage , mais ça devrait bénéficier aux nationaux pour développer la chaîne des valeurs. Le Chef de l’État a dit de créer des millionnaires et des milliardaires congolais. c’est au travers la chaîne des valeurs et ces genres de partenariat entre les particuliers des grands groupes internationaux et les nationaux personnes physiques qui s’associent ensemble pour faire avancer et développer la sous- traitance dans notre pays que la vision du chef de l’État est entrain de se matérialiser et l’étape de la vulgarisation qui est déjà passée et le contrôle va revenir à tout moment car nous devons nous assurer de l’état de santé de ce que nous faisons, la manière dont ça évolue, nous sommes dans la période des grandes actions pour matérialiser la vision du Chef de l’État, c’est la création de la chaîne de valeur, de la richesse, des millionnaires c’est au travers ces genres de partenariat. »

Et de conclure :
« Les autres sociétés qui ne veulent pas s’associer avec des nationaux, avec des prétextes révolus doivent savoir qu’aujourd’hui, avec la vision du Chef de l’État , les congolais ont ouvert les yeux et sur le plan économique, nous voulons une participation massive des nationaux comme le veut le Chef de l’État, développer la classe moyenne ensemble avec les nationaux » a affirmé le DG de l’ARSP Miguel kashal
Devant la presse , les deux associés de SANDVIK DRC ont tour à tour exprimé leur satisfaction pour l’aboutissement de ce processus
« nous avons travaillé dur pour aboutir à ce partenariat, nous remercions l’ARSP pour son accompagnement . Cela a permis que ce partenariat soit accrédité . A présent, nous pouvons rendre service à nos clients car nous sommes en règle avec les lois de la RDC. ce partenariat s’inscrit dans la vision du Chef de l’État pour promouvoir les entrepreneurs congolais, nous allons former des congolais à l’utilisation de nos machines, à l’entretien des machines et c’est déjà en place » a déclaré Monsieur George Wilson dont la satisfaction est grande après avoir conclu cette affaire .

La rédaction