Tentative de coup d’état à Kinshasa, l’ambassade américaine se dit préoccupée !

0
299

Le week-end dernier a été particulièrement mouvementé dans la capitale RD-congolaise où, un groupe de personnes venues de nulle part et se déclarant de la diaspora, a tenté de déstabiliser le pouvoir en place. Ces hors-la-loi ont commencé de s’attaquer aux premières heures de dimanche, à la résidence de Vital Kamerhe visiblement déterminés à lui faire la peau. Ensuite, ils ont mis le cap sur le Palais de la Nation om pendant un quart d’heure, ils ont occupé les couloirs et se sont livrés à un spectacle digne de cinéma avant que leur leader soit mis hors d’état de nuire et ses hommes de main arrêtés par les militaires de la Garde Républicaine.

Après les bruits qui ont alimenté la ville sur l’origine américaine de plusieurs de ces malfrats, l’ambassade des États-Unis en République démocratique du Congo s’est déclarée préoccupée par les informations faisant état de « citoyens américains prétendument impliqués » dans la tentative de coup d’Etat étouffée par l’armée congolaise dimanche matin dans la commune de la Gombe à Kinshasa. C’est ce qui ressort d’un message publié sur le compte X de l’ambassadeur des Etats-Unis en RDC.
« Je suis choquée par les événements de ce matin et très préoccupée par les rapports faisant état de citoyens américains prétendument impliqués (dans la tentative étouffée de coup d’Etat) », a écrit l’ambassadeur Lucy Tamlyn qui a demandé aux Congolais d’être rassurés que son ambassade coopère avec les autorités congolaises dans la mesure du possible alors qu’elles mènent des enquetes sur ces actes criminels et tiennent pour responsables tout citoyen américain impliqué dans ces actes criminels.
A travers son ambassadeur, les Etats-Unis ont promis d’ « encourager la presse à considérer la crédibilité des sources » et à « recouper et examiner toute information relative aux événements précités ».
Il sied de retenir que les Forces armées de la République démocratique du Congo(FARDC) ont mis fin à cette « tentative de coup d’état militaire » orchestrée dimanche matin au Palais de la nation, l’un des bureaux du président de la République, a annoncé à la télévision nationale, RTNC, le porte-parole de l’armée en rassurant la population qu’immédiatement après ce coup de force, la situation a été sous contrôle et les assaillants maîtrisés.
Dans la foulée, la population de la capitale a été appelée à vaquer à ses occupations par le général-major Sylvain Ekenge, en attendant de plus amples détails sur l’évènement.

Le Journal