Samedi 29 avril 2023: Journée Test pour l’USN !

0
353

De source sûre, il nous revient qu’en prévision de la sortie officielle de la plateforme UNION SACRÉE DE LA NATION hi, les membres du présidium ont effectué, le dimanche 23 avril 2023, une visite des installations du Stade des Martyrs, cadre retenu pour abriter la cérémonie de la sortie officielle de cette plate-forme politique, le samedi 29 avril 2023.

Sur place, les membres du présidium ont été accueillis par Jésus-Noël Sheke, patron de la structure devant se charger de l’aménagement du site. À ces visiteurs de marque, Jésus-Noël a expliqué la façon dont sera installé le podium et aussi la manière dont seront disposées les entrées des officiels et militants des partis politiques membres de l’Union Sacrée de la nation.
Le gouverneur de la ville Gentiny Ngobila et le commandant de la police ville se sont joints aux membres du présidium de l’Union Sacrée.
Retour sur le jour mémorable qui a changé l’histoire …
Le 05 avril 2023, les partis politiques et autre personnalités publiques ont été nombreux à se bousculer pour signer la charte organisant le fonctionnement de l’Union Sacrée de la Nation. Un indicateur sérieux pour justifier leur fidélité et attachement à la personne du chef de l’Etat Félix Tshisekedi et sa vision pour un Congo qui bouge.
Du coup, cet acte d’engagement fait foi de l’appui sans faille que les signataires de la charte de l’USN ont pris pour accompagner Fatshi, la main dans la main, jusqu’à la victoire finale vers le deuxième mandat à la tête du pays, à la faveur de la présidentielle 2023.
Rien n’est encore gagné d’avance…
Et pourtant, il existe une profonde marge entre la signature de la charte et la démonstration de forces en terme de nombre d’hommes que l’on draine derrière soi pour soutenir Tshisekedi. De ce point de vue, il s’avère que les choses ne sont pas faciles que l’on pense. Pour la simple et bonne raison que la plupart de ceux des 500 partis qui ont signé la charte de l’USN et claironnent à longueur de journées, leur appartenance aux couleurs Tshisekedistes, n’ont de partis politiques que leurs présidents-fondateurs et leurs membres de la famille. Les méchantes langues les traitent de partis de mallettes, qui se gèrent au salon de l’autorité morale. Pas plus. Ce sont ces partis sans réelle assise populaire qui remplissent les listes de membres de l’Union Sacrée de la Nation. A part bien entendu, l’UDPS, l’UNC, le MLC, l’AFDC et le parti politique cher à Christophe Mboso qui ont une force de mobilisation des masses à vous laisser sans voix.
Certains autres qui se targuent d’avoir en leur sein des milliers de membres sympathisants, ne sont en réalité que de manipulateurs qui, forts des postes pourvoyeurs de sons qu’ils occupent dans les institutions de la République, achètent l’adhésion occasionnelle des individus en quête d’argent pour porter les T-shirts à l’effigie du président du parti et tenir le drapelet aux couleurs du parti pour tromper la galerie.
Après des manifestations, l’opinion assiste souvent à des spectacles offerts par des gens qui se disent bernés par des promesses d’argent pour lequel ils ne voient pas la couleur, une fois la cérémonie finie. Du coup, l’on fait parler les biceps. Et l’USN compte sur ce genre des partis pour remplir le stade de Martyrs samedi 29 avril 2023 à la faveur de sa sortie officielle. Pourtant, une occasion à nulle autre pareille pour montrer de quoi elle sera capable jusqu’au moment de la campagne électorale. Beaucoup de ceux qui viennent du camps Kabiliste et font le bonheur de l’USN n’ont pas montré leur force en 2018.

Le Journal