Lula Da Silva a interpellé les Africains via le 37ème Sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine !

0
4

Une quarantaine des chefs d’État et de gouvernement ont pris une part active aux travaux de la 37 ème Session de l’Assemblée générale des chefs d’État et de gouvernement de l’Union Africaine dont le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

La cérémonie d’ouverture de cette session a eté marquée par les traditionnelles prises de parole parmi lesquelles, la toute première de la série faite par le président de la commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat qui a peint un tableau peu reluisant de la situation sécuritaire, humanitaire et politique dans le continnt. Il s’est dit préoccupé par l’aggravation de la crise dans l’Est de la RDC et s’est rejouit de la mise en marche, quoi qu’à un faible rythme, de la zone de libre échange continental – ZLECAF.
Invité à ce sommet, la Palestine par la voix de son premier ministre, a saisi l’occasion pour solliciter l’assistance de l’Afrique dans la guerre avec l’Israël.
Invité spécial du 37 ème sommet de l’UA, le president du Bresil, Lula Da Silva a livré un message fort aux africains.
Lula Da Silva tient à un partenariat stratégique privilègié avec l’Afrique dans la mesure où, a-t-il précisé, plus de 60% des brésiliens se considèrent afri-descscendants. ”Nous avons une dette historique de 300 ans avec l’esclavage et la seule manière de la payer, c’est avec notre solidarité et le partage”, a conclu Lula.
A son tour, le président en exercice sortant Azali Assoumani a cedé son fauteuil de presidence annuelle tournante à son homologue de Mauritanie Mohamed Ould Ghazouani.
Le Journal