Les députés-ministres butent contre le NON de Mboso pour la validation de leur mandat !

0
7

La plénière de ce lundi 12 février était consacrée à la validation des mandats des nouveaux députés nationaux. Mais hélas, les élus qui cumulent encore leur députation avec des postes ministériels, malgré le délai de grâce leur imparti pour choisir où mettre les pieds, se sont vus butés à l’opposition de Christophe Mboso pour ce faire.

Le président du bureau provisoire de l’Assemblée nationale s’oppose à la validation des pouvoirs des élus nationaux, qui occupent des postes au sein du gouvernement. Pour Christophe Mboso Nkodia, il est inadmissible d’être à la fois députés nationaux et ministres. «Les Collèges qui sont dans le cas d’incompatibilité, vous avez huit jours. Vous ne pouvez pas être à la fois ministres et députés nationaux», a-t-il du haut de son perchoir. Cette préoccupation, à la base d’un tollé dans la salle, est parti de la validation des pouvoirs des élus de la province du Sud-Kivu, dont Claudine Ndusi, qui est ministre du travail et prévoyance sociale, retournée à s’assoir par le speaker de la chambre basse du parlement. Il sied de signaler que la cour constitutionnelle avait, lors de son audience de jeudi dernier, dit non à la demande de cumul des fonctions, introduite par le premier ministre pour assumer les affaires courantes.
Ce cas de jurisprudence restera longtemps dans les annales du pays dès lors qu’il met en place un feu rouge pour les cumulards qui ont l’habitude de vouloir manger à tous les rateliers. Bravo Mboso.

Le Journal