Le Japon disposé à investir dans le projet Inga !

0
131

L’affaire prend des proportions intéréssantes dépuis qu’elle a été rendue publique, répercutée par okapi.net, elle concerne cette révélation faite par le Japon annonçant son apport et accompagnement à la RDC dans le domaine de l’énergie en ce qui concerne notamment, la mise en œuvre du projet Inga, le développement des énergies renouvelables, l’exploitation et la transformation locale des minerais.

Ceci est contenu dans un message du Vice-ministre parlementaire des Affaires étrangères du Japon, Fukazawa Yolchi, a transmis vice-premier ministre Vital Kamerhe le week end. Selon le message, l’apport japonais en question sera fait à travers deux projets distincts. Il s’agit du financement non remboursable de la construction des sous-stations énergétiques à Kinshasa et la disponibilité d’un prêt remboursable pour la mise en œuvre du projet Inga. S’exprimant via un communiqué, le vice-premier ministre et ministre de l’économie nationale auquel le message était adressé, a indiqué que la mission japonaise est venue examiner avec la RDC, la possibilité de mettre en œuvre ces deux projets dans le plus bref délai. Selon Vital Kamerhe, l’intérêt exprimé du Japon est de coopérer avec la RDC dans le domaine minier, précisément dans l’exploitation des minerais stratégiques. Vital Kamerhe note que la RDC reste ouverte à l’expertise japonaise dans tous les domaines dont l’agriculture, l’énergie et les infrastructures de base, considérés comme prioritaires. Et le
gouvernement congolais projette de lever 471 milliards de francs congolais par le biais des obligations du trésor sur le marché financier local en 2024. Pour le premier mois du premier trimestre, l’opération est prévue ce mardi 23 janvier pour 39,25 milliards de francs congolais.

Le Journal