Des vacances parlementaires inoubliables d’une députée nationale: Tania Mokolo fait fort dans sa base de Makanza

0
130

La députée nationale Tania Mokolo Ndjoli de l’ Ensemble de Moïse Katumbi reste à l’écoute et proche de ses électeurs. Conformément à l’article 136 du règlement intérieur de l’assemblée nationale, elle a passé de jours de ses vacances parlementaires dans sa circonscription électorale de Makanza, dans la province de l’Equateur.

Il y a députés nationaux et députés nationaux. Alors que les uns se la coulent douce dans des palaces en Europe et aux États-Unis ou dans quelques villes africaines, les autres ont préféré aller à la rencontre de leurs électeurs. C’est le cas de Tania Mokolo Ndjoli.

Au moyen de sa nouvelle baleinière et d’un canot rapide, elle a parcouru le vaste territoire de Makanza. Les inondations qui ont envahi près de 70% de ce territoire ne l’ont pas découragée. Celle qui a été surnommée « Mopepe ya sika » a commencé la tournée par Nzambe Malamu jusqu’à Lizambelo, frontière de la province de l’Equateur avec celle de la Mongala. « Partout où elle est passée, elle a eu à communier avec sa base. Elle lui a rendu compte des travaux de la session parlementaire de septembre dernier. La population à son tour lui a fait part de ses problèmes afin de les remonter à ceux qui prennent les décisions », rapporte sa cellule de communication.

Sensibilisation à l’ enrôlement

Dans la cité de Mankanza, Tania MOKOLO a eu droit à un acceuil royal. Elle a demandé à la foule d’observer une minute de silence en mémoire de ses frères et sœurs décédés dernièrement.

Dans son allocution, l’élue de Mankanza a souligné que l’objectif de sa mission est de recueillir les doléances de la base afin de les remonter au pouvoir exécutif pour trouver des solutions.

« En deuxième lieu, elle a fait savoir à la population qu’elle est venue se faire enrôler et en a profité pour sensibiliser la population sur l’importance de ce processus en les invitant à s’enrôler massivement », poursuit sa cellule de communication. L’honorable Tania MOKOLO a informé ses électeurs qu’elle était venue également pour mettre fin au conflit causé par la violation des frontières du territoire de Mankanza par ses voisins (Bolomba, Bomongo et Budjala) durant le processus d’enrôlement.

Le troisième point inscrit dans son agenda consiste à échanger avec toutes les couches de la population, à partir du comité local de sécurité aux élèves en passant par les chefs coutumiers, la notabilité, les jeunes, les mamans, etc.

« Elle a complété qu’elle est venue s’enquérir de l’évolution des travaux lancés sous son initiative puis contrôler l’exécution des travaux du programme de développement local des 145 Territoires initié par le président de la République », renchérit la Cellule de communication de la députée nationale Tania Mokolo Ndjoli.

Des actions à impact visible

Après son discours, elle s’est livrée à un jeu de questions et réponses avec l’assistance.
Par ailleurs, partout où elle est passée, l’élue de Mankanza a libéré les malades dans les hôpitaux, en payant leurs frais de soins. Elle a aussi doté le Service de contrôle des enseignants (SECOPE) d’une quantité importante du carburant afin de permettre à ce service, d’identifier les enseignants non payés et les nouvelles unités.

Mais ce n’est pas tout. Tania MOKOLO a remis de lampadaires et a installé les Wifi dans les villages environnants la cité de Mankanza afin de permettre à leurs habitants non seulement d’avoir accès à l’éclairage mais aussi de se connecter au monde grâce à internet.
Autant d’actions à impact visible qui ont été positivement accueillies par les bénéficiaires.
À suivre…

Le Journal