Blanchard Dikambi en campagne de proximité à Masina

0
38

Le quartier 2 de la commune de Masina a accueilli dernièrement le candidat numéro 48 à la députation provinciale pour cette circonscription, Blanchard Dikambi.

Venu dans ce coin de la capitale où il se sent chez lui, Dikambi a bénéficié d’une attention particulière de la part de ses hôtes avec lesquels, il a échangé en toute convivialité.
Pour la circonstance, une foule nombreuse s’était déplacé pour communier avec le fils du terroir Blanchard Dikambi qui en a profité pour leur transmettre un message d’espoir en invitant la commune de Masina à opérer un choix judicieux aux urnes. C’est-à-dire en votant pour lui qui n’a jamais abandonnés les habitants de cette commune dans toutes les circonstances.
Aussi, a insisté Blanchard, la population à laquelle il s’adressait doit garder en mémoire que ceux qui avait bénéficié du vote des habitants de Masina par le passé, ont tous déçus les électeurs.
N’ayant rien apporté à la Commune de Masina en terme de développement des infrastructures de base, ainsi que de l’amélioration de la desserte en eau et électricité.
Pourtant, a regretté le candidat Dikambi, ces derniers avaient pris plaisir à se faire appeler par des noms aussi farfelus que prétentieux : Matembele ya Masina, Kikalungu ya Masina, Likofi ya Masina. Méritent-ils en quoi votre confiance pour être réélus par vous, s’est demandé Blanchard sous les acclamations nourries de ses interlocuteurs auxquels il s’adressait.
C’est en ayant constaté cette négligence de la population, que Blanchard a pris la décision de redonner espoir à cette population en se lançant dans la course à la députation provinciale. Dès que Dikambi sera élu, a-t-il fait savoir, il sera sur les traces du député national Samuel Mbemba, un proche lieutenant de l’Autorité morale Christophe Mboso N’kodia Mpwanga. Celui-ci a eu l’avantage de faire déplacer 4 fois le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo au quartier Camp Luka où il est notable.
La présence de Dikambi à l’Assemblée provinciale de Kinshasa, a-t-il promis, sera jalonnée des œuvres palpables pour le compte de Masina comme l’est actuellement Camp Luka avec de nombreuses infrastructures routières, de l’eau et de l’électricité.
Faisant d’une pierre deux coups, il a demandé à sa base de voter le numéro 20 Félix Tshisekedi à la présidentielle et lui-même au numéro 48. Une base dont les membres en ordre ont bénéficié de biens divers : notamment plus de 150 pagnes à tous les détenteurs des cartes de membres de ses associations. En retour, ils ont promis de voter pour Félix Tshisekedi et Blanchard Dikambi.

Le Journal