2024 s’annonce sur de bons auspices pour la SNEL !

0
83

Le déficit du courant électrique dans dans la capitale s’élève à quelques 400 mégawatts.
Cette insuffisance n’a pas été un handicap majeur pour la SNEL/DDK pilotée par le Directeur Denis Tukuzu, avec le management du Directeur Général Fabrice Lusinde wa Lusangi Kabemba, pour permettre aux Kinois de suivre les matches de la CAN Côté d’Ivoire 2024.

Pour atteindre cet objectif, une nouvelle approche appellée distribution rotative a été instaurée par la SNEL SA. Ce qui a permis à un grand nombre de ménages d’être desservis pendant les rétransmissions des rencontres de la CAN.
Le DDK Denis Tukuzu a promis que ces efforts fournis par la SNEL ne vont pas se limiter qu’à la période de la CAN, mais ils vont se poursuivre pour assurer la permanence de l’électricité aux 300.000 ménages kinois qui bénéficient de la fourniture en courant électrique produit par la SNEL qui met un point d’honneur à installer des nouvelles cabines dans la ville de Kinshasa, pour l’amélioration de la desserte en électricité dans certains quartiers qui ont eu à en bénéficier. Pour sa part, le DG Fabrice Lusinde a fait savoir que l’année 2024 va sonner l’accélération des actions à impact visible telles que l’installation de 600.000 compteurs à prépayement dans la capitale.
A entendre le numéro un de la SNEL, son entreprise s’emploiera à rendre chacun de ses clients responsables de sa consommation pour éviter le gaspillage et permettre à la SNEL SA de récupérer une quantité d’énergie à redistribuer aux autres clients.
Le DDK Tukuzu a révélé que la SNEL perd environ 40% du courant produit et distribué pour des raisons d’ordre technique, mais également à cause des raccordements frauduleux. La gestion du déficit de l’énergie électrique dans la ville va amener la SNEL SA, via sa direction générale, à rendre public, incessamment, un nouveau projet qui fera diminuer le phénomène délestage dans la ville Province de Kinshasa.

Le Journal