Patrick Muyaya prédit la fin de l’activisme de Paul Kagame en RDC !

0
3

L’actualité de ces derniers jours reste dominée par le mini sommet d’Addis Abeba sur la sécurité à l’Est de la RDC qui s’est greffé au 37ème Sommet des chefs d’Etat de l’Union africaine.

Comme d’aucuns le savent, le mini sommet d’Addis Abeba sur la paix à l’Est de la RDC initié par le président angolais n’a pas donné de résultats escomptés, Tshisekedi et Kagame campant sur leurs positions habituelles, le président congolais son homologue rwandais de soutenir et de porter à bout de bras le M23 qui sème la désolation dans la partie Est de la RDC en commettant des crimes, des viols,des vols et pillages des ressources minières.
Parlant de cette situation quelque peu grotesque, Patrick Muyaya, le porte-parole du gouvernement le ministre de la Communication et Médias a prédit la fin imminente des aventures de Paul Kagame qui, pour lui, est le mal de la région des Grands Lacs en martélant que Kagame mérite une réponse coordonnée et structurée parce qu’il n’a de plan que la violence, le viol, le vol et le pillage des ressources minières congolaises.
Saissant la balle au bond, Muyaya a eu des mots justes à l’endroit des forces armées internationales qui sont engagées aux côtés des Fardc pour le retour de la paix à l’Est de la RDC. Il a également abordé le volet du déploiement des troupes burundaises, bien que ne faisant pas partie de la SADC, dans la question du retour de la paix à l’Est de la RDC. Une implication née de la signature de l’accord en août 2023, par la RDC et le Burundi en matière de défense et de sécurité, de façon que quand l’un d’eux est attaqué, l’autre se sent touché. Ils sont comme l’arbre et l’écorce, a insinué Muyaya qui a prévu la fin de Kagame en voyant comment ses soutiens à l’international semblent le lacher, notamment les USA qui ne se cachent plus de demander à Kigali de retirer ses troupes de la RDC.

Le Journal