Le Grand Équateur et le CIEGS souhaitent voir la présidence du Sénat revenir à la zone lingalaphone

0
112

Pour le population du Grand Equateur consultée par le CIEGS RDC AFRIQUE : ONG DE DEFENSE DES DROITS DE L’HOMME ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET INTEGRAL EN RDC, EN AFRIQUE ET PARTOUT A TRAVERS LE MONDE et ASBL, c’est très clair comme de l’eau et de la neige blanche, le Poste du Président du Sénat durant le deuxième mandat du Chef de l’Etat et Président de la République Démocratique du Congo doit absolument, indiscutablement et incontestablement revenir sans commentaire, sans contredit et sans ambages à la zone ou espace linguistique lingala phone représenté par le Grand Equateur d’autant plus que durant le premier mandat du Président de la République, la Zone ou l’espace linguistique lingala phone a été banni et victime d’une mesure discriminatoire et d’une injustice flagrante dans la gestion de l’une des Institutions politiques les plus en vue en RDC à savoir : Le Président de la République, le Parlement bicaméral représenté par l’Assemblée Nationale et le Sénat et le Gouvernement de la République Démocratique du Congo.

Pour rappel, durant le premier mandat, le Président de la République qui a été occupée et géré et dirigé par Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République élu aux élections présidentielles du 31 Décembre 2018, appartenant à l’espace ou zone linguistique Tshiluba, l’Assemblée Nationale a été géré et dirigée par l’Honorable Christophe MBOSO KODIA, appartenant à l’espace ou zone linguistique Kikongo, le Sénat a été géré et dirigée par l’Honorable Modeste BAHATI LUKWEBO, appartenant à l’espace ou zone linguistique Swahili et enfin le Gouvernement de la République a été géré et dirigée par le Premier Ministre Jean Michel SAMA LUKONDE, appartenant encore une fois de plus et de trop à l’espace ou zone linguistique Swahili par contre la zone ou l’espace linguistique lingala phone représenté par le Grand Equateur a été carrément négligé, abandonné, discriminé, méprisé et banni de la direction de l’une des Institutions politiques les plus en vue de la République Démocratique du Congo. Quelle injustice au sommet de l’Etat vis – à – vis de la zone ou l’espace linguistique lingala phone ? Ce qui est injuste, inacceptable, injustifiable, intolérable, inconcevable et inadmissible en République Démocratique du Congo et ce qui ne contribue pas à la paix sociale, à la cohésion nationale, à l’unité nationale, à la stabilité sociale, au mieux être du peuple congolais et au développement durable, harmonieux, rapide et intégral de la République Démocratique du Congo.
Cependant à la lumière de ce qui précède ci – haut, durant ce deuxième mandat du Chef de l’Etat et Président de la République Démocratique du Congo qui vient de commencer, le même scenario risque encore une fois de se répéter, à savoir : l’injustice et le bannissement total de l’espace ou la zone linguistique lingala phone ou encore le Grand Equateur dans la gestion politique du pays à travers la direction de l’une des Quatre Institutions les plus en vue en RDC.
Actuellement, il ne fait l’ombre d’aucun doute que parmi les quatre Institutions politiques les plus en vue en République Démocratique du Congo, l’Institution Président de la République Démocratique du Congo est déjà occupée, géré et dirigée par Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, élu Président de la République Démocratique du Congo aux élections présidentielles du 20 Décembre 2023 et investit Président de la République le 20 Janvier 2024, , appartenant à l’espace ou zone linguistique Tshiluba, l’Assemblée Nationale est aussi déjà occupée, géré et dirigée par l’Honorable Vital KAMHERE appartenant à l’espace ou zone linguistique Swahili, le Gouvernement de la République aussi déjà occupée et sera géré et dirigé bientôt par Son Excellence Judith TULUKA, appartenant à l’espace ou zone linguistique Kikongo, tandis que l’espace ou la zone linguistique Lingala phone représenté par le Grand Equateur attend avec impatience de diriger lui aussi l’unique Institution politique qui reste encore vacante parmi les quatre Institution politique les plus en vue en République Démocratique du Congo à savoir le Poste du Président du Sénat de la République Démocratique du Congo. Et ce justice sera faite aussi à la zone ou espace linguistique Lingala phone représenté par le Grand Equateur et cela pour des raisons bien attendu bien attendu de la paix nationale, la stabilité sociale, le mieux être du peuple congolais et le développement durable, harmonieux, rapide et intégral de la République Démocratique du Congo.
C’est pourquoi, pour en arriver là, la population de la zone ou espace linguistique Lingala phone représenté par le Grand Equateur et le CIEGS RDC AFRIQUE : ONG DE DEFENSE DES DROITS DE L’HOMME ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET INTEGRAL EN RDC, EN AFRIQUE ET PARTOUT A TRAVERS LE MONDE et ASBL considèrent qu’au stade actuel des choses, seule l’organisation des élections primaires justes, honnêtes, sincères, démocratiques, transparentes, inclusives parmi tous les candidats Honorables Sénateurs du Grand Equateur qui aspirent briguer le poste du Président du Sénat de la RDC qui doit absolument revenir à la zone ou l’espace linguistique Lingala phone durant le deuxième mandat du Chef de l’Etat et Président de la République ce qui garantira la paix sociale, la cohésion nationale, l’unité nationale, la sécurité, la stabilité, la concorde et l’harmonie en RDC pour le compte de la zone ou de l’espace linguistique Lingala phone représenté par le Grand Equateur de bien vouloir se manifester publiquement et de passer tous aux élections primaires justes, honnêtes, sincères, démocratiques, transparentes, inclusives qui seront organisées au temps convenable parmi tous les candidats Honorables Sénateurs du Grand Equateur en vue de les départager tous et de présenter rapidement un candidat commun et unique qui sera accepté par tous et soutenu par tous et qui sera voté par tous les Sénateurs de la République Démocratique du Congo dans la plénière du Sénat au cas où le Chef de l’Etat et Président de la République marquait son accord de principe et avis favorable dans le cadre de ses prérogatives constitutionnelles telles que lui dévolues à l’article 69 de la Constitution de la République Démocratique du Congo en sa qualité de Garant des Institutions de la République Démocratique du Congo pour que le Poste du Président du Sénat durant son deuxième mandat revienne absolument, indiscutablement et incontestablement à la zone ou l’espace linguistique Lingala phone à l’instar de la zone ou l’espace linguistique Tshiluba phone qui occupe déjà le poste ou l’Institution Président de la République Démocratique du Congo à travers la personne de Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, de la zone ou l’espace linguistique Swahili phone qui occupe déjà le poste ou l’Institution Président l’Assemblée Nationale de la République Démocratique du Congo à travers la personne de l’Honorable Vital KAMHERE et de la zone ou l’espace linguistique Kikongo phone qui occupe déjà le poste ou l’Institution Gouvernement de la République Démocratique du Congo à travers la personne de Son Excellence Judith TULUKA.
Cela étant, La population de la zone ou linguistique Lingala phone consultée à ce sujet ainsi que le CIEGS RDC AFRIQUE : ONG DE DEFENSE DES DROITS DE L’HOMME ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ET INTEGRAL EN RDC, EN AFRIQUE ET PARTOUT A TRAVERS LE MONDE et ASBL  à travers ses deux vastes programmes géostratégiques, spéciaux et permanents à savoir : LA SOCIETE CIVILE DE LA RECOMPOSITION ET RESTRUCTURATION DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO en sigle LA SOCIRECO et aussi LE CAUCUS DU GRAND EQUATEUR POUR LE LIEUX ETRE SOCIAL ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE ET INTEGRAL EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO en appellent à l’arbitrage du Chef de l’Etat et Président de la République Démocratique du Congo afin de trancher définitivement cette situation embarrassante dans le cadre de la géopolitique en RDC pour que le Grand Equateur qui représente la zone ou l’espace linguistique lingala phone occupe définitivement le poste du Président du Sénat de la République Démocratique du Congo pour des raisons de la paix sociale, de la cohésion nationale, de l’harmonie et pour corriger définitivement cette discrimination, ce bannissement total du Grand Equateur dans la direction du Senat durant son second mandat et aussi cette injustice subit par la zone ou l’espace linguistique lingala phone durant le premier mandat du Président de la République qui devrait diriger une des quatre Institutions politiques les plus en vue en RDC et ne l’avait pas obtenue malheureusement et aussi pour corriger définitivement toute forme d’injustice d’où qu’elle vienne et d’où qu’elle se produise vis à vis du Grand Equateur durant le deuxième mandat du Chef de l’Etat et Président de le République Démocratique du Congo et faire corriger rapidement les choses et pour ne pas rééditer les erreurs du passée comme le Chef de l’Etat et Président de la République Démocratique du Congo l’avait ouvertement et publiquement déclaré lors de son discours d’investiture politique de son second mandat à la magistrature suprême en République Démocratique du Congo en présence de tous le 20 Janvier 2024 au stade des Martyrs de la Pentecôte. Ce faisant le Congo Démocratique sera toujours dirigé dans la paix, la quiétude, la concorde, l’harmonie, l’unité nationale, la paix, la sécurité et la stabilité en vue du mieux être social de tous les congolais et congolaises sans exception et exclusion : grand et petit, homme et femme, libre et opprimé, riche et pauvre en vue du développent rapide, efficace, harmonieux, durable et Intégral de tous et de la République Démocratique du Congo.

James Andersson NZALE LONGBANGO MONGA TSHAMBU ISRAEL VAINQUEUR DES NATIONS