450 députés nationaux concernés par la désignation des candidats au bureau définitif de la chambre basse

0
93

De source de l’Agence congolaise de presse, il est fait mention d’une liste de 450 députés nationaux dressée samedi en tenant compte du poids politique des regroupements de l’Union sacrée de la nation au cours d’une réunion du présidium de cette plateforme politique en prévision d’un nouveau ticket au bureau définitif de l’Assemblée Nationale de la RD-Congo, comme l’a fait savoir l’honorable Modeste Bahati Lukwebo, le rapporteur de circonstance en indiquant qu’il a été convenu que les membres du présidium et les regroupements politiques constituant la majorité présidentielle (…) se réunissent pour mettre en ordre les listes, de manière à répondre aux attentes du Président de la République, haute Autorité de l’Union sacrée(…).

A l’issue des échanges, la liste complète tenant compte du poids politique des regroupements a été arrêtée à 450 députés.
« Le ticket (de l’Union sacrée à l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale) sera connu à l’issue de la validation par la haute autorité politique », à qui la liste sera remise par Augustin Kabuya, le coordinateur national, a indiqué bahati Lukwebo.
L’on se souviendra que vendredi, le chef de l’Etat Félix Tshisekedi avait reproché au présidium de l’Union sacrée d’avoir opéré le choix des sept candidats à l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale, sans associer les regroupements politiques qui la composent et sans tenir compte du poids politique de chaque regroupement, de la géopolitique et particulièrement de l’espace Grande orientale ainsi que de la représentativité de la femme.
Les députés nationaux membres de l’Union sacrée ont été rappelés à l’ordre par le Président Tshisekedi, les menaçant même de dissoudre l’Assemblée nationale si les tumultes politiques actuels autour des postes du bureau définitif persistent.
« Je n’hésiterai pas à dissoudre l’Assemblée nationale et renvoyer tout le monde à de nouvelles élections si ces mauvaises pratiques persistent », avait dit le Président Félix Tshisekedi aux 406 députés nationaux et une quarantaine des chefs de regroupements politiques de sa plateforme politique, à la Cité de l’Union africaine.
C’est dans cette logique qu’il a été demandé au coordinateur national (Augustin Kabuya) de transmettre la liste complète élaborée à la haute autorité de la plateforme.
Parlant de la discipline au sein de la plateforme Union sacrée, Bahati a laissé entendre qu’il y en a qui ont commencé à prendre une liberté exagérée. Tout le monde a été rappelé à l’ordre.
L’élection et l’installation du bureau définitif de l’Assemblée nationale initialement prévues samedi ont été renvoyée à une date ultérieure.
L’organisation de cette étape finale du bureau provisoire présidée par Christophe Mboso, ne sera fixée qu’après l’examen, par le chef de l’Etat, des conclusions du rapport revu du présidium et regroupements politiques de l’Union sacrée, rappelle l’ACP.
Le Journal